Cette petite voix

 

 

 

 

 

Cette petite voix qui sait en soi, on peut l'appeler la désigner de différentes façons : guide intérieur, maitre intérieur...

 

 

Pourquoi chercher souvent ou toujours à l'extérieur de soi les solutions à vos maux, à vos souffrances, à vos difficultés ou les directions et le sens à donner à votre vie?

 

 

 

 

N'oubliez pas que tout est en vous, que des réponses des clés sont  disponibles en vous.

 

Bien sûr vous pouvez avoir  besoin de guides extérieurs, de thérapeutes, de conseils ou d'avis de personnes proches ou moins proches, de  maitres spirituels, de médecins, de remèdes etc.

 

 

L'aide est précieuse quand elle éclaire votre chemin, développe votre autonomie, votre mieux-être, votre épanouissement, votre intuition, votre guide intérieur mais pas quand elle crée une dépendance...

 

Vous ne pouvez pas toujours vous en remettre à ce qui est extérieur à votre être, sinon vous niez votre propre sagesse et passez à côté du précieux atout de votre guide intérieur.

 

Vous avez aussi votre propre responsabilité, vos ressentis et votre intuition. Vous  disposez également de votre libre-arbitre en toutes circonstances.

 

Votre capacité à vous mettre à l'écoute profonde de votre être (corps, âme et esprit) et à prendre ce temps va favoriser le déploiement de votre guide intérieur.

 

 

 Entrer en contact avec cette voix intérieure implique :

  • De prendre du temps pour soi
  • De pouvoir marquer des temps de pause
  • Et de goûter au bonheur et à la joie de votre solitude "féconde".

 

Cette connexion peut s'établir de différentes façons : méditation, silence intérieur et extérieur, moments de solitude, créativité, ressourcement dans la nature etc. Il appartient à chacun de trouver sa ou ses clés pour y accéder.

 

Pour ouvrir la voie à cette petite voix en vous qui sait, il est nécessaire de quitter l'action, d'apaiser votre mental et aussi parfois votre émotionnel.

 

 

Elle devient le meilleur guide qui soit dans vos moments de doute, de choix, de difficultés.

 

En tant que thérapeute, une de mes missions, comme pour tout thérapeute, consiste à accompagner les personnes vers leur autonomie, de leur permettre d'accéder à leur propre guide.

 

Je leur dis souvent "il n'y a pas meilleur guide pour votre être que vous-même".

 

Lorsque vous affinez le décodage et l'interprétation de votre voix intérieure et que vous accédez ainsi à votre sagesse, vous observez les répercussions positives sur votre vie. Au fur et à mesure vous vous faites davantage confiance et avez davantage foi en la vie.

Ce guide en vous ouvre également des portes à une plus grande compréhension et conscientisation de l'ensemble de votre vie.

 

Il éclaire notamment les maux de votre corps en établissant des liens avec ce que vous vivez à ce moment là, votre corps exprimant souvent ce que vous ne parvenez pas à accepter, à entendre, à comprendre, à lâcher et/ou à exprimer etc. (maladie = mal a dit).

 

Il vous permet également d'accroître votre patience car les directions qui s'éclairent ou la lumière déployée nécessitent parfois du temps...

 

C'est un flot de bienfaits qui prend place : découverte ou meilleure connaissance de soi, ouverture aux autres, centrage, ressentis, intuition, discernement, patience, confiance, persévérance et foi.

 

Sans compter que votre être est petit à petit de moins en moins dirigé par votre mental et vos émotions.

 

Vous déployez ainsi une force intérieure qui accompagne et vous aide dans tous les plans de votre vie. 

 

Le cadeau de cette connexion à votre guide intérieur :

Vous quittez un mode de fonctionnement qui consistait à être contrôlé par votre mental  ou vos émotions pour vous mettre davantage à l'écoute de votre cœur, le meilleur guide qui soit pour votre être!

 

 

Parfois votre mental ou vos émotions viendront vous chercher vous titiller cherchant à reprendre le contrôle.

 

Mais la distance que vous saurez mettre alors et votre capacité à observer ce qui se joue là vous apporteront les clés pour déjouer de telles résistances.

 

Je vous recommande la lecture d'un bel ouvrage :

 

"L'esprit de solitude" de Jacqueline Kelen.

 

 

 

 

 

Nathalie SADOK

Écrire commentaire

Commentaires: 0