Toutes ces petites morts

 

Oui tant de petites morts jalonnent nos vies :

  • Une épreuve difficile qui vous remet pleinement en question et qui vous oblige à un changement radical de votre vie, à une transformation réelle de votre regard sur vous-même, sur tous les êtres et sur la vie

 

 

  • La fin de relations amoureuses ou amicales
  • La fin d'une vie professionnelle
  • La fin d'une vie qui vous apportait un grand confort et garantissait "votre sécurité"
  • Les pertes matérielles
  • La perte d'un être cher
  • Une maladie grave qui vous touche ou touche un être cher
  • L'éloignement physique d'un être cher ou des situations de séparation provisoire.

 

Tant de petites morts pour vous préparer en fait à la grande et donc à la vôtre!

 

Toute mort implique un abandon confiant, un grand lâcher prise pour pouvoir accueillir un jour le mystérieux Inconnu qui vous ramènera d'où vous venez et auquel vous ferez face seul(e).

 

N'appelle-t-on pas l'orgasme "petite mort"... Pour y accéder il implique un véritable abandon...

 

 

Face à tant de petites morts dans vos vies, la 1ère réaction est souvent de refuser, de rejeter, de résister aux fins...

 

Ces résistances témoignent de votre difficulté face à votre propre mort...

 

C'est un océan de souffrances qui se présente à vous alors..., des émotions qui vous contrôlent et vous empêchent de poser sur la situation un regard nouveau dénué de peur (de perdre, d'être abandonné, de ne pas pouvoir survivre, de ne pas pouvoir trouver de solutions, de ne pas être capable de...).

 

Vous refusez, vous rejetez ces fins, et plus vous résistez, plus vous souffrez et bloquez tout changement possible, toute transformation intérieure et extérieure.

 

 

Accueillir ce qui est, accueillir toutes ces petites morts auxquelles la vie vous invite est bénéfique.

 

Le regard porté sur l'épreuve, sur ce que vous avez perdu, sur ce qui a pris fin, sur votre être, sur tous les êtres peut alors être différent :

  • Conscientiser ce qui vous avait été donné de vivre, de donner, de recevoir, de partager, d'aimer comme quelque chose qui ne vous quittera jamais, présent à jamais dans votre être et qui a contribué à ce que vous vous êtes aujourd'hui
  • Ne plus se sentir victime de la vie mais soutenue et guidée par la vie et les expériences qu'elle met sur votre route
  • Recevoir les messages qu'elle tente de vous adresser par l'épreuve de cette petite mort
  • Établir une distance émotionnelle, ne plus vous identifier à l'émotion présente mais éclairer la ou les blessures passée(s) que la petite mort vient réactiver en vous
  • Comprendre les messages que la vie a souvent tenté de vous envoyer bien avant...et que vous avez refusé d'entendre... et qui pouvaient vous y préparer...
  • Vous ancrer dans le moment présent et le vivre pleinement, puisque c'est dans le moment présent que vous créez votre bien-être ainsi que votre demain par les pensées que vous émettez ou exprimez, par les émotions que vous êtes à même de gérer
  • Rester dans le cœur, cet espace indestructible de ressourcement qui vous permet d'être en capacité de recevoir, de donner et d'accompagner.

 

 

S'abandonner en confiance, corps et âme, n'enlève pas la souffrance mais vous empêche de l'alimenter.

 

Votre chemin et votre cœur s'éclairent et vous éclairent!

 

Vous êtes alors en mesure de recevoir tous les messages de la vie qui vous permettront de vous remettre debout et de reprendre votre marche plus rapidement et plus facilement en étant capable de vous transformer et d'être acteur/actrice de la transformation de votre vie.

 

Bien sûr le temps est un précieux allié, selon l'épreuve il faudra plus ou moins de temps pour quitter la victime en vous et laisser entrer à nouveau la lumière dans votre vie et votre cœur.

 

S'abandonner en confiance implique tout autant d'avoir confiance en soi que d'avoir confiance/foi en la vie. Il vous faut reconquérir et nourrir ces confiances pour entrer dans l'Inconnu plus sereinement.

 

N'oubliez pas qu'il n'y a aucune épreuve que la vie vous soumet que vous ne puissiez surmonter!

 

Il est important d'accéder seul(e) ou avec aide à la compréhension du sens de cette épreuve pour pouvoir l'accueillir et la dépasser plus facilement.

 

En étant capable de vivre plus sereinement et plus positivement les petites morts de votre vie, en vivant vos morts et en accompagnant vos renaissances, vous vous offrez l'opportunité de vous préparer autrement et plus facilement à votre propre mort en vous délestant des peurs qui vous habitent.

 

 

Pour terminer cet article, comment ne pas faire également référence au dernier livre de Christiane Singer "Derniers fragments d'un long voyage"! Je vous en recommande vivement sa lecture...

 

En voici un extrait :

" Nuit de la st Sylvestre:

 
La vie explose et crépite; hier j'ai demandé des boules quiès je n'en veux plus.

 

Que la nuit de la st Sylvestre explose et crépite comme il se doit!


" J'ai mis devant toi la vie et la mort. Choisis la vie et tu vivras"
mais ajoutez bien: que tu vives ou que tu meures, tu vivras"!
(...)

 
" Il y a quelqu'un qui me caresse la main gauche?
non!
Ah... c'est l'ange ! "

 

 

Nathalie SADOK

Écrire commentaire

Commentaires: 0